3 C AGRO CONSEIL Agronomie Agrologie Agriculture-biologique Paysage Ecologie Foresterie Biologie du sol Environnement
3 C AGRO CONSEILAgronomie Agrologie Agriculture-biologique Paysage Ecologie Foresterie Biologie du sol Environnement 

2ème édition

La première édition est épuisée!

Le contenu de ce livre a été réactualisé, augmenté d'une centaine de pages afin de mieux donner au public les dernières infos sur le sujet.

En vente comme les autres sur tous les sites internet de vente de livres.

Livres publiés

Deux livres ont été écrits par souci de répondre aux milliers de questions posées par les agriculteurs, jardiniers, étudiants, propriétaires de domaines, vigneron, responsables de services municipaux, etc...rencontrés depuis de longues années et par envie de divulguer les dernières connaissances acquises grâce aux recherches scientifiques.

 

« Agriculture biologique : une approche scientifique »

ed. France Agricole 2012

Christian de Carné Carnavalet

 

Dans la plus grande indifférence générale, dans une relative humidité et à l’abris du soleil qui les ferait mourir, des animaux brassent le sol, creusent des tunnels, broient les particules végétales, malaxent dans leur intestin ces particules avec les minéraux, posent des filets aux hyphes de plusieurs kilomètres de long pour tenir les particules du sol entre elles, créent des usines de traitements chimiques pour fixer l’azote atmosphérique ou extraire les minéraux des roches, des pipelines pour apporter directement à l’intérieur des plantes les éléments produits par le réseau trophique hors de portée des racines… D’autres intervenants plus petits réduisent en bouillie toutes les matières mortes et en extirpent les ions, les cations et jouent allègrement avec tous ces éléments pour recomposer des molécules alimentaires ou antibiotiques.

 

L’agriculture biologique est l’art de cultiver les bactéries et les champignons en les

nourrissant de matières organiques, pour aboutir à la mise à disposition des plantes de tous les minéraux nécessaire à l’obtention de récoltes abondantes et saines.

 

Cinquante ans d’exercice de cette agriculture sans engrais chimique, conduite sur des

millions d’ha, sous toutes les latitudes et sur tous les continents, par des agriculteurs épaulés par des scientifiques responsables, nous donnent le recul nécessaire pour affirmer que cette voie est bonne, si ce n’est La seule et unique voie à suivre…

 

Ce livre explique toutes les techniques particulières aux agriculteurs, aux jardiniers professionnels ou amateurs, aux maraichers, aux horticulteurs, aux vignerons, pour élever les microorganismes indispensables à leurs cultures, et donne au simple citoyen du monde, le confort intellectuel de savoir ce qu’est vraiment l’agriculture conduite avec l’activité « biologique » des sols et comment elle doit être pratiquée.

 

« Biologie du sol et agriculture durable »

Ed. France Agricole 2015

 

La fertilisation organique, basée sur l'activité biologique du sol, pourrait jouer un rôle important dans la lutte contre le réchauffement climatique, en sus des avantages agronomiques pour les agriculteurs…

 

En effet, les sols agricoles comptent parmi les réservoirs de carbone les plus importants de la planète et leur potentiel de séquestration peut être étendu. Ils fournissent donc une solution prospective pour mitiger la concentration croissante de CO2 atmosphérique.

 

La plupart des sols du monde utilisés pour l’agriculture ont vu leur taux de M.O. s’appauvrir au fil des siècles à cause de l’absence de fumure organique, des brûlis et du surpâturage. Cet appauvrissement s’est accéléré durant les cinquante dernières années en raison des pratiques désastreuses du labour et du hersage avant chaque culture.

 

Il est établi à ce jour que le processus de dégradation des sols est réversible.

 

Dans des milliers de cas, sous climats humides ou subhumides, aussi bien que sous irrigation, la teneur en matière organique a pu être rapidement augmentée après un changement de gestion de terres comprenant le non labour et la rétention des résidus de récolte en surface. Dans les climats tempérés, cette augmentation est plus longue mais elle existe.

 

Les bénéfices directs pour l’agriculteur sont nombreux et variés.

Ils se caractérisent par des meilleures récoltes, un accroissement de la sécurité alimentaire dans les pays subshariens, des coûts moindres puisqu’il n’y a plus de labour ni d’achats d’intrants chimiques et une meilleure distribution des travaux agricoles avec économie de temps au cours de l’année.

 

Qu’ils le veuillent ou non, les agriculteurs seront poussés à s’engager dans cette démarche écologique  qui  abandonne  la chimie  pour  pratiquer la collaboration avec les micro- organismes et les chaînes mutualistes des auxiliaires des cultures.

 

Comment ca marche ? Comment faire  dans les champs?

 

Ce livre explique et donne les solutions pratiques.

"Xylella fastidiosa: un fléau sous contrôle potentiel", 2016, p.10-15, Fruits Oubliés n°66

Xylella fastidiosa situation au 27 decem[...]
Document Adobe Acrobat [680.1 KB]

"Une ville à la campagne: un exemple unique, Grasse", 2010, Mémoire d'études

Grasse une ville a la campagne.pdf
Document Adobe Acrobat [817.1 KB]

Pourquoi les légumes sont-ils meilleurs pour la santé des Hommes?

Pourquoi les légumes biologiques sont.pd[...]
Document Adobe Acrobat [245.6 KB]

MEMENTO PRATIQUE du paysan bio

MEMENTO PRATIQUE du paysan bio.pdf
Document Adobe Acrobat [443.3 KB]

Les plants pérennes sur rang: l'aberration d'un système

Vignoble biologique.pdf
Document Adobe Acrobat [931.8 KB]