3 C AGRO CONSEIL Agronomie Agrologie Agriculture-biologique Paysage Ecologie Foresterie Biologie du sol Environnement
3 C AGRO CONSEILAgronomie Agrologie Agriculture-biologique Paysage Ecologie Foresterie Biologie du sol Environnement 

Ce qu’il est convenu d’appeler « agriculture durable » est une science à part entière. Elle est faite de connaissances extrêmement pointues sur les plantes, sur la biologie et la microbiologie des sols, sur les mécanismes de vie et les associations symbiotiques entre des microorganismes et les plantes. Cette agriculture s’intéresse aux techniques précises de travail ou d’absence de travail des sols ; sur les principes généraux d’équilibres environnementaux et de diversité végétale nécessaires à l’alimentation des organismes telluriens et des plantes qu’on désire cultiver, etc…

 

Dans la pratique, elle est faite de gestes simples que n’importe qui peut répéter : nourrir les organismes vivant dans les sols.

 

J’aime résumer les attendus de cette science par la formule suivante :

 

« Nourrir le sol pour nourrir les hommes »

 

CCC

 

 

 

Principes généraux

L'Agriculture, c'est

  • Imposer au sol une flore qui ne lui est pas spontanée
  • Eviter l’apparition de la flore spontanée identitaire de la parcelle
  • Nourrir les microorganismes pour assurer l’apport des minéraux nécessaires aux cultures
  • Nourrir les microorganismes pour assurer la « veille sanitaire »
  • Elever les animaux dans le respect de leurs identités et de leurs psychologies

 

 

Les acteurs de l’agriculture

 

Le sol

Les plantes

Les microorganismes et la meso-faune

Les insectes 

L’environnement des cultures 

L’agriculteur

 

Processus des analyses de jardins et paysagères

Christian de Carné Carnavalet

Agronome

Architecte-paysagiste

agrocarnavalet@gmail.com

06 67 53 66 94

Un Paysagiste est un homme ou une femme capable, par sa sensibilité, sa réflexion, sa culture et surtout son intuition nourrie de tout son vécu,  (i) de comprendre un lieu, un paysage, une situation, (ii) d’en analyser les tenants et (iii) d’en imaginer des aboutissants meilleurs pour les futurs utilisateurs.